En surface

Publié le par Run

Misiones c’est la province Argentine la plus au nord est. On entre dans Misiones comme dans une forêt semi tropicale. L’humidité s’impose sur la peau et on adore passer sous la douche en rentrant. L’endroit le plus touristique du pays est sans aucun doute ici. Deux millions passent par Iguazu et ses chutes chaque année. Le tourisme est l’économie principale. Bus, taxis, vans, hotels, restos fourmillent dans cette petite ville. Pour arriver ici, j’ai passé 1300km sur la route depuis Buenos Aires, avec mes collègues argentins. C’était vraiment sympa de faire connaissance comme ça dans la durée, à s’arrêter dans les stations services pour manger des chipas (boules fourrées au fromage). La pluie, la première et seule du voyage, s’est invitée sur nos deux jours de route. L’ambiance était posée: chaud et humide.

Variations à quatre ailes, avec l'art du mimétisme (1), l'art du m"as tu vu (2) et l'art du "Chéri, vraiment j'hésite pour ma robe ce soir"
Variations à quatre ailes, avec l'art du mimétisme (1), l'art du m"as tu vu (2) et l'art du "Chéri, vraiment j'hésite pour ma robe ce soir"
Variations à quatre ailes, avec l'art du mimétisme (1), l'art du m"as tu vu (2) et l'art du "Chéri, vraiment j'hésite pour ma robe ce soir"

Variations à quatre ailes, avec l'art du mimétisme (1), l'art du m"as tu vu (2) et l'art du "Chéri, vraiment j'hésite pour ma robe ce soir"

Je suis resté là 7j à Puerto Iguazu pour un congrès sur les plantes invasives et la lutte biologique. On est 170, et j’en connais 70%. Il y a facile 20 nationalités. Vingt ans qu’on se côtoie tous aux quatre coins du monde. Dans un congrès de cette taille et de cette durée, il y a la « balade » à mi parcours. C’est un incontournable, et ça tombe le mercredi. On décompresse tous après deux jours intenses, et on prend des forces avant les deux derniers jours. C'est l'occasion de voir nos collègues en short, tong et lunettes de soleil. A présent ça ne me choque pas, mais quand j’étais un jeune et candide étudiant, ça me surprenait de voir mes chefs et les grands pontes du domaine en tenue relax et tout sourire.
4. Dans la forêt tropicale d'Iguazu, on trouve de tout; voici un exemplaire de singe qui est très rapides pour vous piqre votre fruit 5. Toile géante pour petite araignée 6. Un Coati, rusé et chipeur de bouffe
4. Dans la forêt tropicale d'Iguazu, on trouve de tout; voici un exemplaire de singe qui est très rapides pour vous piqre votre fruit 5. Toile géante pour petite araignée 6. Un Coati, rusé et chipeur de bouffe
4. Dans la forêt tropicale d'Iguazu, on trouve de tout; voici un exemplaire de singe qui est très rapides pour vous piqre votre fruit 5. Toile géante pour petite araignée 6. Un Coati, rusé et chipeur de bouffe

4. Dans la forêt tropicale d'Iguazu, on trouve de tout; voici un exemplaire de singe qui est très rapides pour vous piqre votre fruit 5. Toile géante pour petite araignée 6. Un Coati, rusé et chipeur de bouffe

La balade du jour n’est rien que voir les chutes d’iguazu du côté argentin. Trois bus partent des hôtels, 20mn, on entre dans le parc, patrimoine de l’Unesco. On marche dans une forêt luxuriante. Tiens à droite, un singe rieur, oh regarde à gauche y’a un toucan, et là c’est pas une tortue?. Les papillons sont énormes et remplis de couleur, on se croirait dans une serre du Jardin des plantes, mais ici le plafond est le ciel. Ça vrombit au fond, et d’un coup on tombe sur un truc de malade: les chutes. 80m de haut, un débit infernal sur 2,7km de long en arc de cercle, de l’eau en suspension dans l’air nous arrive en pleine face. Mes collègues et moi sommes scotchés. J’avoue que je prend une claque « naturelle ». Il y a un parcours bas et un haut afin d’apprécier tous les angles. Tout est beau, le ciel est bleu, on se prend en photo, on cause entre collègues. La glace se brise avec ceux qu’on connaissait moins. Ce congrès est le plus important de tous, et survient tous les 3-4 ans, et en mars 2026 ce sera en N. Zélande.
7. Ici à Iguazu, trois frontières, on traverse la rivière et on choisit son pays 8. Un spectacle à couper le souffle 9. L'envers du décor, avec ponts, passerelles qui permettent à 2M de visiteurs chaque année d'admirer cette nature
7. Ici à Iguazu, trois frontières, on traverse la rivière et on choisit son pays 8. Un spectacle à couper le souffle 9. L'envers du décor, avec ponts, passerelles qui permettent à 2M de visiteurs chaque année d'admirer cette nature
7. Ici à Iguazu, trois frontières, on traverse la rivière et on choisit son pays 8. Un spectacle à couper le souffle 9. L'envers du décor, avec ponts, passerelles qui permettent à 2M de visiteurs chaque année d'admirer cette nature

7. Ici à Iguazu, trois frontières, on traverse la rivière et on choisit son pays 8. Un spectacle à couper le souffle 9. L'envers du décor, avec ponts, passerelles qui permettent à 2M de visiteurs chaque année d'admirer cette nature

On aura passé 1j entier à sillonner le parc et on rentre tous avec des sourires de gamins. Les organisateurs ont marqué des points. Quand j’avais organisé ce même congrès en 2007, on avait emmené les gars dans les Cévennes et en Camargue, mais bon les chutes d’Iguazu, on peut pas rivaliser avec.
 
So far, so good
10. Dommage, j'ai oublié mon gel douche Obao 11-12 La passerelle où je suis jouxte la rupture du pente; l'eau tombe de 80m, mais on ne voit rien car la vapeur d'eau remplit tout; le bruit est assourdissant et envoutant en même temps et je comprends à présent pourquoi tout le monde me disait que le lieu était incontournable
10. Dommage, j'ai oublié mon gel douche Obao 11-12 La passerelle où je suis jouxte la rupture du pente; l'eau tombe de 80m, mais on ne voit rien car la vapeur d'eau remplit tout; le bruit est assourdissant et envoutant en même temps et je comprends à présent pourquoi tout le monde me disait que le lieu était incontournable
10. Dommage, j'ai oublié mon gel douche Obao 11-12 La passerelle où je suis jouxte la rupture du pente; l'eau tombe de 80m, mais on ne voit rien car la vapeur d'eau remplit tout; le bruit est assourdissant et envoutant en même temps et je comprends à présent pourquoi tout le monde me disait que le lieu était incontournable

10. Dommage, j'ai oublié mon gel douche Obao 11-12 La passerelle où je suis jouxte la rupture du pente; l'eau tombe de 80m, mais on ne voit rien car la vapeur d'eau remplit tout; le bruit est assourdissant et envoutant en même temps et je comprends à présent pourquoi tout le monde me disait que le lieu était incontournable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci pour ses souvenirs, bon bien sur j'ai ramené les mêmes images.
Répondre
F
Plus magnifique sera la chute....d'eau !!!!<br /> Merci pour le partage de ces photos spectaculaires Cugini Mio !!!!<br /> Je suis époustouflé !!!!<br /> Baci
Répondre